Bienvenue sur ces rivages oniriques !

Bienvenue sur ces rivages oniriques !

Rivages oniriques est un blog consacré aux cultures de l’Imaginaire (fantasy, fantastique, science-fiction) et aux cultures de genre (historique, thriller, épouvante…).

Vous y trouverez donc de nombreuses chroniques littéraires, mais aussi des critiques de films, de séries télévisées, d’expositions… et bien d’autres choses encore, toutes liées, de près ou de loin, à ces genres qui nous font rêver, vibrer, cauchemarder, et nous aventurer loin du territoire familier de notre quotidien.

Nous espérons que vous serez nombreux à nous rendre visite.

Et, surtout, n’hésitez pas à laisser une trace de votre passage, à donner vous-mêmes vos avis ou vos conseils de lecture, de visionnage, d’écoute ou d’incursion…

Très bonne visite !

dimanche 20 juillet 2014

Lasser – Mystère en Atlantide 
de Sylvie Miller et Philippe Ward (Critic)

Résumé :
Détective… ce métier vous laisse rêveur, n’est-ce pas ? Et que diriez-vous de détective pour les dieux ? Un titre enviable, assurément. Pourtant, cette vie-là n’est pas rose tous les jours. Et ce n’est pas Lasser qui vous dira le contraire...
Jean-Philippe Lasser, détective gaulois exilé en Égypte à la suite d’une enquête ayant mal tourné, s’est retrouvé embauché par la déesse Isis en personne. Difficile de dire non à une déesse sans y laisser des plumes. Malheureusement, après cette enquête couronnée de succès en est venue une autre, puis une autre, jusqu’à ce que Lasser devienne officiellement le détective des dieux.
Dans ce troisième tome, c’est Zeus, le dieu des dieux grecs, qui confie une affaire à notre fin limier. Sans avoir son mot à dire, celui-ci doit donc retrouver l’Atlantide. Rien que ça ! Et on peut dire que ses investigations démarrent plutôt mal... Il n’a pas sitôt commencé qu’il se fait passer à tabac. Classique, pour Lasser.
Et voilà les ennuis qui reprennent !


Critique (attention, spoilers) :
Un chic tandem pour un détective de choc ! Sylvie Miller et Philippe Ward sont l’auteur à quatre mains de cette uchronie policière débordante d’humour et de références mythologiques.
La série se déroule dans les années trente, dans un monde où les dieux de l’Antiquité (égyptiens, gaulois, grecs, romains, nordiques…) existent bel et bien et n’hésitent pas à s’exposer au regard des mortels, voire à s’immiscer dans leurs affaires. Dans cet univers, les traditions millénaires n’ont jamais pris fin. L’Égypte est toujours sous la coupe des pharaons, les plus célèbres monuments historiques, comme le Phare d’Alexandrie, sont encore debout, et les temples sont flambant neufs, fourmillant de vie à la gloire des dieux antiques. Mais l’histoire ancienne côtoie aussi la technologie de pointe des années trente : les voitures de luxe, alors en plein essor, sont les véritables guest-stars des romans.
Le mélange de tous ces ingrédients est détonant et apporte une touche de fraîcheur au genre de la fantasy qui a souvent du mal à sortir des univers moyenâgeux.
Si vous n’avez pas lu les deux premiers tomes, comblez vite cette lacune ! Sinon, n’hésitez pas à poursuivre l’exploration de l’univers grâce à ce troisième opus. Mystère en Atlantide m’a semblé un peu moins original que les précédents : Un Privé sur le Nil et Mariage à l’égyptienne. Il faut dire que le thème de l’Atlantide a souvent été repris dans les arts et la littérature, et la théorie de l’origine extraterrestre des Atlantes n’est pas totalement nouvelle. Malgré tout, l’île miraculeuse s’insère particulièrement bien dans l’univers décalé de Lasser. Et on observe avec toujours autant d’intérêt et d’amusement ce pauvre détective de seconde zone, hissé au rang de célébrité presque malgré lui, se débattre dans le panier de crabes divins.
Que les lecteurs sont cruels…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire